• Le Messie © Le Concert Spirituel
    Le Messie © Le Concert Spirituel
  • Sandrine Piau © Sandrine Expilly
    Sandrine Piau © Sandrine Expilly

Samedi 15 décembre 2018, 19h
Dimanche 16 décembre 2018, 17h
Chapelle royale du Château de Versailles

Distribution

Sandrine Piau, soprano
Anthea Pichanick, mezzo-soprano
Bozidar Smiljanic, ténor
Kresimir Spicer, baryton-basse
 
Le Concert Spirituel, choeur et orchestre
Hervé Niquet, direction

Durée : 2h30 avec entracte

Un oratorio incontournable

On ne présente plus Le Messie, œuvre populaire de Haendel s’il en est, comme d’ailleurs ses suites Water Music et Music for the Royal Fireworks – dont Le Concert Spirituel est d’ailleurs considéré comme un des meilleurs interprètes au monde.

Le Messie a été composé en 1741 par Haendel, il fait référence à la résurrection du Messie et à la rédemption qu’elle opère, et est célèbre notamment pour son chœur d’Alleluia et ses grands airs comme « I know that my redeemer liveth », pour soprano.

Originellement composé et joué pour le temps de Pâques, aujourd’hui et depuis la mort de Haendel Le Messie est généralement jouée pendant le temps de l’Avent, durant les semaines précédant la fête de Noël. L’œuvre dérouta les Anglais à l’époque, notamment par son orchestration et son abondance de chœurs (qui, au contraire, séduisit les Irlandais). Si le roi d’Angleterre se leva lors de la première du Messie, propulsé par l’explosion de joie de l’Alleluia, il fallut attendre après 1750 pour que cette œuvre sublime rencontre, à Londres, le succès public qu’elle mérite, et depuis lors, jusqu’à aujourd’hui, cette œuvre incontournable est l’une des pièces baroques les plus appréciées au monde.