• Les Amants Magnifiques © Le Concert Spirituel
    Les Amants Magnifiques © Le Concert Spirituel
  • Les Amants Magnifiques © Erwan Floc'h
    Les Amants Magnifiques © Erwan Floc'h
  • Les Amants Magnifiques © Erwan Floc'h
    Les Amants Magnifiques © Erwan Floc'h
  • Les Amants Magnifiques © Le Concert Spirituel
    Les Amants Magnifiques © Le Concert Spirituel
  • Les Amants Magnifiques © Erwan Floc'h
    Les Amants Magnifiques © Erwan Floc'h
  • Les Amants Magnifiques © Erwan Floc'h
    Les Amants Magnifiques © Erwan Floc'h

Jeudi 16, vendredi 17 et samedi 18 mai 2019, 20h
Opéra de Limoges

Recréation des Malins Plaisirs en collaboration avec Le Concert Spirituel et La Compagnie de Danse l’Eventail

Vincent Tavernier, mise en scène et direction artistique
Hervé Niquet, direction
Marie-Geneviève Massé, chorégraphie
Claire Niquet, décors
Érick Plaza-Cochet, costumes
Carlos Perez, lumières

Comédiens
Laurent Prévôt, Pierre-Guy Cluzeau, Maxime Costa, Mélanie Le Moine, Benoît Dallongeville , Quentin-Maya Boyé, Olivier Berhault, Claire Barrabès, Marie Loisel

Danseurs
Romain Arreghini, Bruno Benne, Anne-Sophie Berring, Bérengère Bodénan, Olivier Collin, Pierre-François Dollé, Robert Le Nuz, Artur Zakirov

Solistes
Margo Arsane, Lucie Roche, Eva Zaïcik, Virgile Ancely, Geoffroy Buffière, Clément Debieuvre, Laurent Deleuil, Martial Pauliat, David Witczak 

Durée : 2h30 avec entracte

Coproduction originale : Les Malins Plaisirs, Le Concert Spirituel, La Compagnie de danse L’Eventail, l’Opéra de Rennes, Le Centre de Musique Baroque de Versailles, l’Opéra De Massy, l’Opéra Grand Avignon, La Ville Du Touquet-Paris-Plage , ADAMI , SPEDIDAM.
Coproduction de la reprise : Opéra de Limoges

Comédie-ballet en cinq actes de 1670

Commandé par le roi Louis XIV à Molière et Lully pour le carnaval de 1670, cet ouvrage est la quintessence du divertissement de cour : tous les plaisirs s’y mêlent. Cette comédie-ballet en prose appartient à une veine très mal connue de Molière, qui mérite d’être réhabilitée : celle de la poésie galante, quasi marivaldienne avant l’heure, qui mêle une étude fine et sensible du sentiment amoureux à la peinture ironique et co­lorée de la vie de cour.

Dans cet univers de conte de fées, les égarements du coeur et de l’esprit sont à la fois scandés et mis en abyme par les « divertissements », plus sur­prenants les uns que les autres - jeux marins, ballets de statues, jeux de mimes ou pastorale champêtre - pour lesquels Lully imagine une partition riche et d’une immense poésie.

Il aura fallu l’étroite réunion entre trois compagnies expertes dans l’esthétique et le répertoire baroque (Les Malins Plaisirs dans le théâtre, Le Concert Spirituel dans la musique, L’Eventail dans la danse) pour monter l’œuvre à nouveau dans un respect absolu de l’esprit originel. Non dénuée de profondeur, l’œuvre offre une réjouissante satire de l’astrologie, et propose un voyage initiatique dont les divertissements sont les portes à franchir. 

Sans qu’il s’agisse d’une reconstitution historique, la magnificence visuelle est bien là, avec changements de décors à vue, toiles peintes et costumes conjuguant habilement haute couture contemporaine et motifs d’époque. Un divertissement royal, avec pour objectif le ravissement que le mélange des arts était censé provoquer. 

Les Amants Magnifiques création
Interview Hervé Niquet Les Amants Magnifiques 1/2
Interview Hervé Niquet Les Amants Magnifiques 2/2
Interview Vincent Tavernier 1/2