• Regula Mühlemann copyright Henning Ross - Sony Classical
    Regula Mühlemann copyright Henning Ross - Sony Classical
  • Jean-Sébastien Bou
    Jean-Sébastien Bou

Samedi 16 mai 2020, 20h
Théâtre des Champs-Elysées

Programme

Requiem
Gabriel Fauré

Messe de Clovis
Charles Gounod

Avec
Regula Mühlemann soprano 
Jean-Sébastien Bou baryton

Hervé Niquet direction

Chouchane Siranossian premier violon et violon solo
Orchestre et Chœur du Concert Spirituel

Coproduction Théâtre des Champs-Elysées / Bru Zane France / Concert Spirituel

Deux visions du répertoire sacré en France à la fin du XIXe siècle

« Mon requiem a été composé pour rien….pour le plaisir, si j’ose dire… », c’est en ces termes que Gabriel Fauré évoquait son Requiem, sans doute aujourd’hui l’une de ses partitions les plus connues et les plus jouées. L’idée de plaisir peut sembler incongrue dans le contexte d’une messe des morts mais le musicien envisageait celle-ci comme une délivrance, presque un moment de félicité, du moins spirituelle. Et c’est peut-être là qu’est le secret de son succès aujourd’hui encore, dans cette matière sonore chaude et luxuriante qui porte à l’élévation de l’esprit. Gounod a composé tout au long de sa carrière près d’une vingtaine de pages sacrées, pour la plupart sous forme de messe ou d’oratorio. Celle dite Messe de Clovis est quasi contemporaine du Requiem de Fauré mais dans un tout autre esprit. Ici le musicien renoue avec l’écriture néo-renaissance déjà présente dans des pièces plus anciennes. Un style « historicisant » certes mais que Gounod pratique avec maestria.