Mercredi 21 juillet 2021, 19h/20h/21h
Cour de l'Hôtel de Guénégaud
60 rue des Archives, Paris Centre
Hyper Festival de la Ville de Paris
En partenariat avec la Fondation François Sommer
Plus d'informations

Vendredi 27 août 2021, 20h
Galerie des Gobelins, Mobilier National
Dans le cadre du festival Musique à cour et jardin porté par l'Orchestre de chambre de Paris

Dimanche 29 août 2021, 15h
Abbatiale Saint-Robert
Festival de la Chaise-Dieu

Samedi 25 septembre 2021, 19h30
Wigmore Hall de Londres

Samedi 4 juin 2022, 20h
Dimanche 5 juin 2022, 15h
Théâtre du Châtelet
Concert avec mapping "Notre Dame au Châtelet"

Avec
Chœur du Concert Spirituel
François Saint-Yves, orgue
Hervé Niquet, direction

Programme

Charles Gounod
Messe vocale
Les Sept Dernières Paroles du Christ

Camille Saint-Saëns
Messe pour 4 voix, chœur, orgue et orchestre, op. 4
Offertoire pour la Toussaint en fa majeur & Motets

Durée : 1h10 au total sans entracte

Sacré Saint-Saëns, centenaire de sa disparition

Avec ce programme, Hervé Niquet et Le Concert Spirituel souhaitent mettre en lumière les œuvres sacrées rarement jouées de compositeurs français du XIXe siècle, dont le public connaît aujourd’hui surtout les opéras.

Hervé Niquet a construit un programme inédit entremêlant antiennes grégoriennes traditionnelles et œuvres rares de Gounod et de Saint-Saëns, toutes marquées par cette même approche néo-classique.
S’y côtoient la Messe Vocale de Gounod, dont il dit l’avoir « travaillée à peu près dans le style de la chapelle Sixtine », et qu’il écrit en 1842, et qui sera un succès lors de sa création à Vienne, et la Messe opus 4 de Saint-Saëns, première œuvre d’envergure du musicien à porter un numéro d’opus car la première qu’il considère comme s’inscrivant véritablement dans la tradition, créée (également avec les honneurs !) à l’église Saint-Merri en 1857 ; mais aussi des œuvres moins connues des deux maîtres, comme Les sept paroles de notre Seigneur Jésus-Christ, composé en 1855, peu donnée et pourtant décrite par leur dédicataire comme « si admirable de largeur et de simplicité, » ou encore le Veni Creator de Saint- Saëns, première œuvre composée après sa nomination comme organiste de l’église de La Madeleine en 1858, tout à la fois lumineuse et introspective.

ConcertSpirituel · Extrait de la Messe de Clovis - Gloria | Charles Gounod