Le Concert Spirituel

Le Concert Spirituel fut la première société de concerts privés en France. Fondée au XVIIIe siècle, elle s'éteint avec la Révolution française. Son nom est repris par Hervé Niquet lorsqu'il fonde son ensemble sur instruments anciens en 1987, dans le but de faire revivre les grandes œuvres du répertoire français jouées à la cour de Versailles. Dans cet esprit, Le Concert Spirituel s'attache à faire entendre les grands compositeurs du patrimoine français, de Charpentier à Lully, en passant par Campra ou Boismortier.

Elargissant son répertoire aux maîtres italiens et anglais notamment, Le Concert Spirituel s’impose sur la scène nationale et internationale comme l'un des ensembles de référence dans l'interprétation de la musique baroque. Il est invité chaque année au Théâtre des Champs-Elysées à Paris et au Château de Versailles, ainsi que dans les plus grandes salles internationales, comme le Barbican, le Wigmore Hall et le Royal Albert Hall de Londres, la Philharmonie de Luxembourg, l'Opéra de Tokyo, le Shanghai Concert Hall, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, l'Auditorio Nacional de Madrid, le Theater an der Wien, etc.

orchestre
Copyright Eric Manas

Hervé Niquet est fier de rassembler au sein de son orchestre des musiciens passionnés, tout à la fois interprètes, facteurs d'instruments et chercheurs. Cette dynamique fédératrice, créant un véritable « esprit de troupe », est à l'origine de projets ambitieux et originaux, à la pointe des dernières découvertes en matière d'interprétation et de sonorité sur les instruments d'époque. La production Fireworks & Watermusic, dont l'enregistrement a reçu l'Edison Award, est emblématique de ce travail.

Si le Concert Spirituel est reconnu dans le monde entier pour le travail effectué sur la musique sacrée, une part importante de son activité est également consacrée au domaine lyrique. Il consacre ainsi une grande partie de son temps à la redécouverte d'œuvres lyriques de répertoire français aujourd'hui tombées dans l'oubli, ce qui a permis de réentendre Callirhoé de Destouches, Proserpine de Lully, Sémélé de Marin Marais (élu « Opera Recording of the Year » par les ECHO Klassik Awards 2009), Andromaque de Grétry (« Grand Prix du Disque » de l'Académie Charles Cros 2010), Le Carnaval de Venise de Campra (« German Record Critics' Award » 2011), Sémiramis de Catel, La Toison d'Or de Vogel, Les Mystères d'Isis de Mozart et dernièrement Les Fêtes de l'Hymen et de l'Amour de Rameau (chez Glossa).
Depuis juin 2015, Le Concert Spirituel enregistre exclusivement chez Alpha Classics. Sont déjà parus le DVD Don Quichotte chez la Duchesse (collection Château de Versailles) et un CD réunissant le Gloria et le Magnificat de Vivaldi

Ces aventures musicales ont été l'occasion de rencontres avec des metteurs en scène et chorégraphes aussi divers que Gilles et Corinne Benizio (alias Shirley et Dino), Karole Armitage, Georges Lavaudant, Joachim Schloemer et Christian Schiaretti.

Parmi les grands projets pour la saison 2016-2017, citons une nouvelle tournée de Don Quichotte chez la Duchesse de Boismortier au Théâtre impérial de Compiègne, au Théâtre de Poissy, au Pin Galant de Mérignac et au Mexique dans le cadre du Festival Cervantino ; Le Messie de Haendel avec Sandrine Piau au Théâtre des Champs-Elysées ; un concert spatialisé autour d’Orazio Benevolo à la Cité de la Musique ; la sortie du disque autour des Requiem de Cherubini et Plantade avec Alpha Classics (enregistré à l’Opéra royal de Versailles en 2016) ; une nouvelle production scénique Les Amants Magnifiques de Molière et Lully (mise en scène de Vincent Tavernier) à l’Opéra de Massy, d’Avignon, de Rennes et Reims ; et la reprise de King Arthur de Purcell dans la mise en scène de Corinne et Gilles Benizio à l’Opéra royal du Château de Versailles.

Le Concert Spirituel est subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication et la Ville de Paris.
Le Concert Spirituel remercie les mécènes de son fonds de dotation, en particulier le Groupe SMA, mécène de la grande production lyrique de la saison, ainsi que les mécènes individuels de son « Carré des Muses ».
Le Concert Spirituel bénéficie du soutien de ses Grands Mécènes :
Mécénat Musical Société Générale et la Fondation Bru.


cor
« Pour entendre le Philharmonique de Berlin du siècle des Lumières, vous savez ce qu'il vous reste à faire. »
Le Soir (Belgique)
« Dans la fosse, Hervé Niquet dirige avec sa fougue orchestrale habituelle le flamboyant Concert Spirituel, tout simplement excellent. »
Le Monde
« Hervé Niquet a mis son expérience au service de l'opéra baroque et fait redécouvrir des chefs d'œuvres. La direction altière et énergique du chef, l'homogénéité et la sonorité généreuse de l'orchestre s'y épanouissent pleinement. »
La Croix
« Hervé Niquet dirigeait un Concert Spirituel dont la rythmique entraînante et le panache m'ont totalement convaincu que, par sa grandeur, Le Carnaval de Venise de Campra peut rivaliser avec la moitié de l'œuvre de Haendel. »
New York Times (États-Unis)
« Des Haendel éclatants, des Charpentier auxquels on revient sans cesse : le Concert Spirituel et son fondateur Hervé Niquet ont imposé en vingt ans une marque bien à eux dans le paysage baroque français. »
Classica Repertoire
« Comme dans la mode, les Français font souvent montre en musique d'un style sans rival. Le Concert Spirituel a présenté un programme étincelant, entièrement Français – sophistiqué, élégant et vigoureux de bout en bout. »
The Washington Post (Etats-Unis)
« Pour ses 20 ans, cette formation s'impose comme la plus passionnante de la scène baroque française. »
L'Express
« Un baroque enfin lyrique… qui réinvestit sans rougir sa dimension sacrée. »
Classica (France)
« L'Italie n'a pas trouvé son Niquet. »
Musica (Italie)
« Hervé Niquet n'est pas seulement un chef inspiré, mais aussi un orateur né qui n'hésite pas à commenter les musiques qu'il dirige. Et quelles musiques ! Tout cela est diablement divertissant, d'autant que les cordes, bois, cuivres et timbales regorgent d'éclat et d'expression. »
Le Temps (Suisse)
« En vingt ans, le chef et son Concert Spirituel ont acquis un sens des couleurs qui force l'admiration. »
Figaroscope
« Un relief sonore à faire pâlir les plus fervents stéréophonistes. »
Le Républicain Lorrain
« C'est une expérience extraordinaire – fascinante et unique. Le plaisir des sens était omniprésent, le concert, magnifique de bout en bout. »
The Guardian (Grande-Bretagne)
« Cela vous électrise d'un coup ! »
Le Nouvel Observateur (France)
« Une expérience spectaculaire. »
Asahi Shimbum, Tokyo
« Hervé Niquet, ou le goût effréné pour la rareté… [Hervé Niquet] propose depuis de nombreuses années, des concerts et des enregistrements magnifiques, colorés, savoureux, portés par un phrasé moelleux et sensuel. »
Le Monde
Invalides Copyright Nicole Bergé